Jouer avec ses enfants, c’est…

  • rire et se lâcher
  • partager des moments de plaisir
  • exprimer des émotions
    passer du temps avec eux
  • découvrir leur univers
  • nourrir la relation
    rapprocher plusieurs générations

Une seule condition : ne pas se forcer ! Certains parents n’aiment pas jouer : on peut partager d’autre chose avec ses enfants que le jeu.

Jouer, c’est essentiel pour un enfant !

  • Jeux symboliques et d’imitation, qui permettent de recréer le monde pour le comprendre, d’expérimenter
  •  Jeux de société, qui confrontent aux règles, permettent d’apprendre à faire ensemble (pour les jeux coopératifs) ou d’apprendre à perdre (jeux « traditionnels »)
  • Jeux vidéos, qui peuvent être pour l’enfant un domaine d’excellence
  • Jeux d’extérieur, pour se défouler et découvrir son corps, ses capacités
  • Bricolages, pour exprimer sa créativité

Jouer, c’est aussi pouvoir exprimer une rivalité avec ses parents de manière agréable !

Quelques pistes pour que ça se passe bien ?

  • Et si on laissait aux enfants un maximum d’initiative ?
  • Essayer de se mettre au niveau de mon enfant, ce n’est pas le laisser gagner exprès tout le temps ! Si je procède ainsi, je brise sa confiance.
  • Et les mauvais joueurs ? Un enfant mauvais joueur, c’est un enfant qui est en train d’apprendre à perdre, il faut l’aider ! Un parent mauvais joueur, ça peut être écrasant…
  • Se forcer ? Non. Mais l’enfant qui dit « je sais pas quoi faire » exprime une demande relationnelle (« occupe-toi de moi ! »). Au lieu de lui proposer un écran comme compensation, on peut prendre un tout petit temps pour initier un jeu qu’il continuera tout seul.

Des idées de lecture sur le sujet : voici une biblio !

Des idées de jeux : rendez-vous à la ludothèque !